AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
TVD STAFF
La loi, c'est moi.
avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 25/07/2013

MessageSujet: Fic   Lun 23 Sep - 11:43



Code:
Le grincement de la balancoire s'arrêtte enfin. Je la regarde, immobile, sur le chemin de gravier. Je n'entends plus le frémissement des feuilles ni le craquement de branche de tout à l'heure. peut-être n'était-ce vraiment qu'un chat...Il fait froid. Et le silence est parfait. Je me sens bizarre tout à coup. Quelle idiotie aussi de s'aventurer à cette heur de la nuit dehors pour faire de la balancoire au lieu d'aller gentiment se coucher! Surtout quand on a peur du noir. Je n'ose pas regarder autour de moi. Je suis figer de peur et de froid.
Crac...! Cette fois, ce n'était pas un chat! C'était de mon côté gauche. Sous la peur encore plus grande, mon corps semble réagir à nouveau. Automatiquement, je m'élance vers la droite en espérant que c'est le bon chemin. Je crois que je n'ai jamais courru aussi vite, surtout en ballerines sur un chemin de cailloux. Oui! Là-bas, il y a les lumières de la ville. J'accélère. J'ai un horrible point de côté, mais je ne m'en soucie pas. Enfin...je préfére ne pas m'en soucier. Il ne faut pas que je m'arrête. Pas maintenant. J'entends d'autres pas derrière moi. Mais je ne peux pas aller plus vite. Mon point de côté fait trop mal tout à coup. Il me ronge le côté. J'y appuye une main, tentative dérisoire de diminuer la douleur. Et je sens une main sur mon épaule...

Mon premier réflexe aurait été de crier. Mais je ne peux pas. Le son reste coincé dans ma gorge, m'étoufant. Je me retourne, je ne sais pas pourquoi. Ce n'est pas effrayant. Enfin...pas vraiment...Un visage d'une blancheur incroyable me fait face. Blanc comme neige, trop blanc. C'est le visage d'une femme, trés belle... Je ne regarde même pas si elle à un corps. Ce visage m'obsède. Il m'effraye et me fascine. J'ai du mal à respirer. J'ai l'impression que ma respiration va cesser à tout moment. Soudain, elle sourit et penche la tête de côté. Etrangement, je n'aime pas ce sourire. Il n'a pas l'air d'inclure toute la gentillesse qu'il semble vouloir exprimé... Je pourrais même y décéler une pointe de sarcasme. Elle me fait peur. Je recule, d'un pas, d'un autre. Cette pâleur imossible me rapelle quelque chose. La main sur mon épaule s'est enlevée. Que fait cette femme dehors à cetteheure ? Qui est-elle? J'ai l'impression d'en avoir déjá entendu parler. Partir. C'est la seule chose que m'inspire ce visage trop blanc.
Je me retourne et m'élance à nouveau vers la ville. Je n'entend splus rien, juste mon souffle saccadé. Une, deux, trois... la quatrième maison c'est la mienne. J'ouvre la porte à la volée, la ferme rapidment, montre quatre à quatre les escaliers, me précipite dans ma chambre, jette mes chaussures dans un coin et me cache sous ma couette. Je ferme les yeux. Tout deviens noir.


Je me suis réveillé à huit heures, comme d'habitudes, même pendant les jours sans école. J'ai petit-déjeuné comme tout les jours et je suis allé à la plage avec mes amies comme à chaque fois. J'ai sans doute juste rêvé. De la reine blanche comme neige.
Est-ce un mauvais signe?


___________________________________________________________________________

Légende:


Code:
La reine blanche comme neige n'est qu'une légende. Mais je me suis toujours dit que ce serait drôle (facon de parler) si elle devenait vrai.
La légende raconte que la reine est le fantôme -certains prétendent que c'est la vraie- d'une femme d'un tueur autrfois connu -que l'on ne connait plus aujourd'hui- et qui prend le relais de son mari en executant des personnes par-ci par-là. Certains disent qu'elle les choisie pour quelque chose de bien précis, d'autre qu'elle tue au hasard, mais tous compte fait, ils sont d'accord sur un point. Elle tue la nuit et d'une bien étrange facon. Que l'on a pas réussie à résoudre pour le moment. Tout ce qu'on trouve sont le cadavre sans aucune trace, et plus loin une grande flaque de sang de la victime.
Il n'y a eu aucun témoignage pour l'instant, puisque, à ce que l'on dit, tous ceux qui l'aurait vue sont mort de la main de cette reine blanche. Ce qui apporte justement à douter de son existence et à en faire une légende.
il y à vingt ans, un cas non élucidé fut l'objet de nombreux doutes. Calvin Mc Kallen, employé à la banque, haut hiérarchiser, fut retrouver mort dans une grande avenue du centre ville. Aucune trace de lutte, pas bléssé ni mort d'une balle ou quoique ce soit qui puisse faire penser à un meutre. À environ uqatre mètres de la "victime" fut retrouvé une grande flaque de sang de Calvin Mc Kallen, qui ne portait pourtant aucune trace. La mort est survenue au alentour de minuit.
L'affaire trainant et ne pouvant être résolue, elle fut classé rubrique crise cardiaque et personne n'en reparle, bein que nombreux sont ceux qui pensent à la reine blanche.


Bref. C'est une légende que les vieux et les jeunes aiment bien raconter

__________________________________________________________________

Intrigue:


Code:

_28 septembre 2009
_23:47
_Avenue Mikon
_Personne concerné(e)(s):
_Cause du décès: Arrêt cardiaque [Hypothèse à confirmer lors de l'autopsie]
________________
Tout le monde se serre pour essayer d'appercevoir quelque chose. Mais ca ne sert à rein. La place est entourée de barrières et quelques policiers veillent au bon comportement des citoyens. Tout le monde sait bien qu'il n'y aurait pas de telles mesures de sécurité si il s'agissait vraiment d'un décès du à une crise cardique comme annoncé au journal de 8 heure ce matin.
L'ambulance et déjà repartie depuis longtemps, mais il y a encore les photographes de la police et ceux qui repousse la foule. On entend soudain un cri suivi d'une exclamation. Puis quelq'un interpelle un agent: "Monsieur, il y a une grande tache de sang là-bas.". Le policier se retourne et regarde vers la direction indiqué par le jeune homme. Il devient livide et appelle un des ses collègues. il lui montre un endroit au fond de la place baricadé. Ils parlent vite, se concerte. Il faut se dépêcher.
La foule devient encore plus grande maintenant.
_________________
Y a-t-il des témoins?
_________________
"-Monsieur! Une rumeur circule disant qu'il ne s'agit pas d'une crise cardiaque mais d'un meurtre qui est la cause du décès. Est-ce confirmé?
Le journaliste tend son micro à un policier
-Euhm... C'est à dire que... C'est une hypothèse plausible maintenant. la confirmation viendra...
-Ce n'est pas le moment pour des questions maintenant! Laissez nous travailler s'ils vous plait! intervient un autre agent en coupant la parole du premier.
Le journaliste serre les dents tandis que les deux policier s'éloignent. Ils ne sont décidément pas sympathiques ces agents de la sécurité.
_________________
Le cas fait la une des journaux. Certains de vous l'auront apris en le lisant, d'autres par la rumeur qui court les rues, d'autres encore auront été sur place. Ceux qui croient au légende se souvienne de celle de la reine blanche neige, et d'autres qui aime plus le prouvé que le pensé, se remémorent le cas similaire il y a vingt ans. La population de San francisco est en pleine agitation.
_________________

____________________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
http://vampire-diaries.jeun.fr
 
Fic
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: . :: Nyny-
Sauter vers: